« Grandir », une création collective du Théâtre du Campus

Ce projet de théâtre action est né d’une rencontre avec Ariane et sa fille Céleste, atteinte d’un retard mental, et de leur expérience d’enseignement à la maison. Il s’articule autour d’un spectacle d’une trentaine de minutes, réalisé en création collective à partir d’improvisations, et suivi d’une rencontre avec le public. La fable nous dit que pour grandir, il est besoin d’amour. Pour que l’amour émerge, il faut parfois renverser des montagnes. Mais ceux qui aiment en sont capables et il n’y a pas d’âge pour grandir. Ce spectacle est destiné aux enseignants et aux parents.  Il invite chacun à s’arrêter un instant sur les compétences insoupçonnées des enfants et de leur entourage.

Le spectacle

AfficheGrandir Il était une fois Ariane, la maman, et Céleste, sa fille de 9 ans, scolarisée en type 2. Tout se passe très bien pour elles jusqu’au jour où la jeune élève se prend à rêver de lire et d’écrire. C’est alors que les problèmes commencent. Après plusieurs mois de heurts entre l’école et la famille, Ariane décide de scolariser officiellement Céleste à domicile. Pas à pas, de découverte en découverte, certains apprentissages se mettent en place. Les difficultés sont nombreuses, mais elles sont contournées ou surmontées l’une après l’autre, lentement. Et le chemin se poursuit. Jamais simple, toujours pavé d’idées nouvelles et d’espoir dans la création d’une autre manière de faire, ensemble. Grandir n’est pas facile. Et l’on ne cesse de grandir tout au long de sa vie, à tous les âges. Alors Ariane et Céleste continuent, ensemble, à grandir chaque jour.
C’est alors qu’Ariane rencontre la Compagnie du Campus. Et de cette rencontre, nait un projet de théâtre-action. Aujourd’hui, Ariane est devenue Caroline et Céleste est devenue Zoé. Toutes deux sont sur les planches pendant une bonne demi-heure pour évoquer leur histoire et la partager. « Grandir » est un spectacle suivi d’un débat qui doit servir de facilitateur pour une meilleure communication entre tous ceux qui ont l’ambition de mettre en œuvre le meilleur pour tous les enfants. Ceux-là même qui ne parviennent pas toujours à se rencontrer dans des lieux propices aux échanges. « Grandir » n’est pas une arme mais un outil pour repenser le système scolaire et son rapport à l’enfant (ainsi qu’aux adultes).

Informations complémentaires (documents pdf):