No-Selfies : les selfies des réalités invisibles

Témoignages de personnes devenues transparentes pour la société et dont la présence est déniée (2015)

Témoignages de combats livrés par des personnes qui sont passées par la prison (2016)

Ces murs de « no-selfies » proposent une série de témoignages de personnes devenues transparentes pour la société et dont la présence est déniée, dont les protestations silencieuses ne sont pas entendues, dont la réalité est travestie ou oubliée, et qui sont soumises à une violence symbolique d’autant plus dure qu’elle est invisible. C’est notamment le cas des personnes confrontées à l’appauvrissement durable ou prises dans la tourmente de l’Etat Social Actif (pauvres, chômeurs, NEET, etc.). Les no-selfies ont pour but de rendre visible l’invisible, avec ces témoignages d’une réalité décrite par ceux qui la vivent « au pied du mur », « dos au mur », et même littéralement « dans le mur ».

Un projet de l’asbl RTA (Réalisation, Téléformation, Animation) et du RWLP (Réseau Wallon de Lutte contre la Pauvreté)

+ Informations sur le PROJET

ANALYSES : des no-selfies aux Chroniques de l’Etat « social » « actif » : 

Analyse 1. Désactivation privée et Inaction publique
Analyse 2. Produire plus de désaffiliation
Analyse 3. Une société de la désubjectivation